FRUIT TIME

© Bernard Demoulin

Parmi mes plus beaux souvenirs d’enfance, je compte les étés passés chez ma grand-mère en Auvergne. Dans son jardin en étages, fraises, framboises, groseilles, mûres et cassis poussaient en quantité. Armés de récipients en tous genres, mes cousins et moi étions envoyés en mission: cueillir un maximum de fruits rouges pour que mamy puisse faire ses confitures! N’étant pas une grande amatrice de marmelade, je me goinfrais allègrement durant la cueillette.

Mais trêve de nostalgie! Les joies de la cueillette ne sont pas réservés aux enfants, ni aux campagnards (no offense). Dans le quartier de Neerpede à Anderlecht, il est possible, depuis 2011 d’aller cueillir vos fruits rouges dans les allées d’une exploitation dénommée Fruit Time. Le principe de l’auto-cueillette repose sur la confiance: on reçoit donc un ravier pour collecter les fruits que l’on pèse ensuite soi-même avant de passer à la caisse.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

CHYL

© Bernard Demoulin

Réunir dans une superbe maison de maître à deux pas des étangs d’Ixelles un supermarché durable, une cantine healthy et un beauty corner 100% bio, c’est le défi ambitieux que se sont lancé cinq amis partageant les mêmes envies et convictions. D’où le nom de l’établissement: CHYL, un acronyme de leur devise “change your lifestyle then cherish your life”.

Côté resto, cela se traduit par une cuisine réalisée à base de produits bio en circuit court. À la carte: des soupes, des salades, des burgers, des toasts… L’endroit n’est pas étiqueté veggie, mais Pierre – l’un des concepteurs des lieux – me l’a assuré, ce sera toujours du 50/50. Pour le moment, cela se vérifie tout à fait: deux burgers dont un végé et idem pour les planches à partager.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

VEGASME

© JC Guillaume

Du végétarisme au véganisme, il n’y a qu’un pas… difficile à franchir! Se passer de viande et de poisson, c’est une chose. Arrêter de consommer oeufs et produits laitiers et bannir les chaussures et sacs en cuir, c’en est une autre… L’ouverture à Ixelles de Vegasme, une boutique 100 % vegan, pourrait toutefois convaincre ceux qui souhaitent se jeter à l’eau que cela n’est pas impossible. « Le nom du magasin, c’est un jeu de mots avec vegan et orgasme. Une manière de rompre avec les clichés et d’affirmer que l’on peut se faire plaisir en tant que vegan et manger des choses savoureuses », assure d’ailleurs Natacha, responsable du magasin.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

PECK 47

© Bernard Demoulin

Si comme moi, la récente mise en piétonnier vous donne l’envie de retourner voir ce qui se trame dans l’hypercentre, cette adresse est pour vous ! Peck 47, c’est un café d’inspiration new-yorkaise qui a ouvert ses portes il y a environ un an et demi dans la rue du Marché aux Poulets. Moribond il y a encore quelques années, cet axe a connu un véritable renouveau grâce à l’extension, en 2012, du piétonnier de la Grand-Place et à l’arrivée d’établissements hype tels que le Peck 47 ou son voisin le fish & chips Bia Mara.

« Nous avions envie de redonner des couleurs à cette rue en perdition! », confirme d’ailleurs Max, le très sympathique responsable du Peck 47. Et c’est un pari réussi! On se presse désormais sur les petites tables métalliques en terrasse ou dans les fauteuils cosy à l’intérieur pour savourer des œufs pochés parfaitement cuits, des ciabattas généreusement garnies et accompagnées d’un verre de soupe ou encore des gâteaux moelleux ainsi que des smoothies ultra-onctueux.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

MOMO

 © Bernard Demoulin

Notre capitale comptait déjà deux établissements tibétains quand Momo a ouvert ses portes il y a un an et demi dans la rue Defacqz, à Ixelles. Davantage snack que restaurant, ce lieu sans prétention est parfait pour les foodies en quête d’un repas savoureux, original, sain et rapide. La carte fait la part belle aux momos, les raviolis tibétains.

« Au Tibet, c’est un repas de fête, car cela nécessite tout de même pas mal de travail. Nous faisons la pâte nous-même avec de la farine de blé et le bon dosage d’eau. Il faut ensuite bien pétrir. Sinon, c’est surtout la farce qui donne du goût ! » , explique Svaluto Lhamo, la responsable du restaurant.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

MADAME CHAPEAU

© Bernard Demoulin

Véritable incontournable de la gastronomie bruxelloise, le stoemp est peu présent à la carte des établissements hype de la capitale. Ce plat populaire est cependant remis au goût du jour par un nouveau restaurant de l’hypercentre qui doit son nom à la statue de Madame Chapeau, située à 70 pas comme l’indique d’ailleurs un plan à l’entrée.

« C’est une manière de mettre Bruxelles en avant! Le stoemp, c’est le plat de tout bon Bruxellois de souche. En le revisitant, on relève le défi de la modernité qui consiste à mêler innovation et tradition. Le nom du resto est un autre clin d’œil au folklore bruxellois. Tous les jeunes ne connaissent pas forcément ce personnage de la pièce culte Bossemans et Coppenolle » , indique Jean-Christophe Wagner, l’un des deux patrons de Madame Chapeau.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

MOONFOOD

© JC Guillaume

Alléluia! Le premier établissement végane de la capitale a ouvert ses portes à deux pas du Parc Royal. Je pense que de nombreux végétariens aimeraient proscrire les produits issus des animaux (lait + oeufs) de leur alimentation, mais qu’ils ne le font pas car c’est trop compliqué au quotidien. J’en fais partie et je me réjouis donc de l’ouverture du Moonfood!

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

PRÉLUDE

© Stéphanie Lecocq

Très développé au Japon, le bento est une boîte à déjeuner qui se présente sous la forme d’un coffret compartimenté permettant de le remplir avec les bonnes proportions. C’est l’équivalent, dans une version beaucoup plus saine, de notre boîte à tartines.

En juin 2014, Sophie Pereira a misé sur ce concept pour son restaurant situé au coin de la rue Antoine Bréart et de l’avenue Jef Lambeaux, à Saint-Gilles. Son objectif : proposer un repas de midi équilibré, rapide et pas trop onéreux.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

LA POMPE

© Stéphanie Lecocq

Pour un bar qui propose de nombreuses bières au fût, s’appeler « La Pompe » ne semble pas bien original de prime abord. Mais dans le cas du café installé au carrefour de la chaussée de Waterloo et de l’avenue Adolphe Demeur, à deux pas de l’hôtel de ville saint-gillois, ce nom est plutôt super car il fait également référence au précédent commerce.

En effet, la vieille pompe à essence Texaco qui occupait autrefois les lieux a laissé la place à un nouveau bar branchouille pensé par deux amis, Jalal et Johnny. Après dix années d’expérience dans l’horeca comme barman, plongeur et gérant, les deux hommes voulaient créer leur propre établissement. Et personnellement, je trouve leur idée brillante. Tout d’abord parce que j’adore les lieux qui ont un passé, une histoire à raconter. Ensuite, parce que l’espace autrefois dédié aux voitures en manque de carburant est désormais une grande terrasse remplie de petites tables en métal expressément rouillé.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

KEEP ON TOASTING

Keep on Toasting © JC Guillaume

Jean-Baptiste Nyssen, c’est le pionnier bruxellois de la streetfood. Formé chez Yves Mattagne, il est le premier vrai chef à avoir opté, en 2013, pour un foodtruck plutôt que pour un établissement fixe. Et ce, pour le plus grand plaisir des foodies! Bien sûr, on avait déjà les baraques à frites, les camions de glace et les gaufres de Liège… Mais la nouvelle génération de foodtrucks offre généralement une qualité gustative supérieure.

Dans son camion hyper équipé baptisé « Keep on Toasting », Jean-Baptiste concocte -juste en face de ses clients- des croque-monsieur gourmets à base de pain toast bio, de charcuteries et fromages soigneusement sélectionnés et de légumes frais cuits minute.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

1 2 3