MOONFOOD

© JC Guillaume

Alléluia! Le premier établissement végane de la capitale a ouvert ses portes à deux pas du Parc Royal. Je pense que de nombreux végétariens aimeraient proscrire les produits issus des animaux (lait + oeufs) de leur alimentation, mais qu’ils ne le font pas car c’est trop compliqué au quotidien. J’en fais partie et je me réjouis donc de l’ouverture du Moonfood!

© JC Guillaume

Précisons que le gérant, Thierry Aerts, n’est pas spécialement sensible à la cause animale. Son credo, c’est de se nourrir le plus sainement possible et de rechercher sans cesse de nouvelles sources naturelles d’énergie. Outre le fait d’exclure viandes et poissons, les mets du Moonfood sont donc concoctés uniquement à partir d’ingrédients 100% bio et ne contiennent ni conservateur ni gluten (substance contenue dans certains produits céréaliers). Considéré comme un poison entraînant de la fatigue chronique, le sucre est également banni! Enfin, aucun aliment n’est cuit à une température supérieure à 46° afin de conserver les enzymes nécessaires à la digestion.

© JC Guillaume

Concrètement, tout cela se traduit par des plats surprenants déclinés sous forme de burritos, de salades, de gaspacho, de sushis (sans riz) ou encore de lasagnes dont la pâte est remplacée par des tranches de courgette agrémentées d’une sauce aux noix de macademia très relevée. Côté dessert, on ne remarque pas l’absence de sucre: le tiramisu à l’huile de coco du Sénégal est savoureux.

Les recettes proposées au Moonfood sont toutes signées Annie Padden Jubb, une nutritionniste américaine qui compte parmi ses adeptes des personnalités très célèbres telles que les acteurs Leonardo Di Caprio et Gwyneth Paltrow. Thierry Aerts lui a acheté 200 recettes et l’a fait venir deux semaines à Bruxelles pour former l’équipe du Moonfood.

Ce savoir-faire particulier se répercute sur les prix. Pour une lasagne, un gaspacho et un jus vert (épinard-courgette-gingembre-céléri-pommes-citron), comptez 17 euros. Mais au regard de la qualité des produits et de la main-d’œuvre, le Moonfood reste bon marché. Prenons l’exemple des burritos: la pâte est faite maison à partir de plusieurs légumes et doit sécher pendant au moins neuf heures. Ensuite, trois sauces contenant chacune neuf à 13 ingrédients sont ajoutées. Sans compter les tous les autres ingrédients à découper en petits morceaux.

© JC Guillaume

Le cadre très lumineux vaut à lui seul le détour. Le mélange de bois et de béton vernis ainsi qu’un mobilier épuré (dont des chaises conçues par le gérant lui-même) confèrent au lieu une atmosphère très paisible.

Pauline

Moonfood: 58, rue des Colonies – 1000 Bruxelles – 02/303.43.32 – Moonfood.be

FacebookTwitterGoogle+

2 Comments on MOONFOOD

  1. Régine
    26 avril 2015 at 22:17 (3 années ago)

    Tu viens manger à côté du boulot et tu ne dis rien ? 😉
    Btw, il est supra top, ton blog!! Bizettes!

    Répondre
    • Pauline
      9 juillet 2015 at 14:20 (3 années ago)

      On y retourne ensemble? 🙂

      Répondre

Leave a Reply