MOMO

 © Bernard Demoulin

Notre capitale comptait déjà deux établissements tibétains quand Momo a ouvert ses portes il y a un an et demi dans la rue Defacqz, à Ixelles. Davantage snack que restaurant, ce lieu sans prétention est parfait pour les foodies en quête d’un repas savoureux, original, sain et rapide. La carte fait la part belle aux momos, les raviolis tibétains.

« Au Tibet, c’est un repas de fête, car cela nécessite tout de même pas mal de travail. Nous faisons la pâte nous-même avec de la farine de blé et le bon dosage d’eau. Il faut ensuite bien pétrir. Sinon, c’est surtout la farce qui donne du goût ! » , explique Svaluto Lhamo, la responsable du restaurant.

Les raviolis tibétains sont cuits à la vapeur. Translucide, la pâte rappelle celle des dim sum, ces bouchées que l’on retrouve un peu partout en Asie. « Après la cuisson vapeur, nous pouvons aussi les faire cuire dans un peu d’huile à la poêle. Cela les rend plus croustillants mais aussi un peu plus gras », prévient la maîtresse des lieux.

 © Bernard Demoulin

Au Tibet, les momos sont toujours farcis avec de la viande. Pour s’adapter à la clientèle bruxelloise, Svaluto Lhamo propose également une alternative végétarienne. En optant pour celle-ci, on obtient donc des raviolis fourrés aux légumes avec du gingembre et du fromage. Et c’est trop miam!

À midi, les momos sont servis avec une soupe et des légumes également cuits à la vapeur. Je l’avoue, j’ai été très surprise de voir que l’on pouvait obtenir des légumes hyper croquants avec ce mode de cuisson. Comptez 10€ pour cette formule lunch sans les boissons.

Notons que s’il s’agit d’un fast-food du point de vue du service, la philosophie de Momo repose davantage sur le concept du slow-food puisque les produits sont majoritairement bio, locaux et de saison.

Pauline

Momo: Rue Defacqz, – 1050 Ixelles – 02/522.09.68 – Ouvert du lundi au vendredi de 11h30 à 14h30 et de 18h à 21h30 les jeudis, vendredis et samedis.

FacebookTwitterGoogle+

Leave a Reply