Archive of ‘Drinks’ category

OFICINA

© JC Guillaume

Six mois ont passé depuis le dernier post… Je pense qu’au départ cette pause était due au boulot, trop prenant, et puis une sorte de blocage s’est progressivement installé. Prendre quelques minutes pour rédiger un texte pour le blog me semblait être une tâche insurmontable. Mais heureusement, une nouvelle adresse du quartier Dansaert -côté canal- parvient aujourd’hui à me faire sortir de cette torpeur. Chez Oficina, j’ai tout aimé: le service, la nourriture et l’atmosphère.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

CHYL

© Bernard Demoulin

Réunir dans une superbe maison de maître à deux pas des étangs d’Ixelles un supermarché durable, une cantine healthy et un beauty corner 100% bio, c’est le défi ambitieux que se sont lancé cinq amis partageant les mêmes envies et convictions. D’où le nom de l’établissement: CHYL, un acronyme de leur devise “change your lifestyle then cherish your life”.

Côté resto, cela se traduit par une cuisine réalisée à base de produits bio en circuit court. À la carte: des soupes, des salades, des burgers, des toasts… L’endroit n’est pas étiqueté veggie, mais Pierre – l’un des concepteurs des lieux – me l’a assuré, ce sera toujours du 50/50. Pour le moment, cela se vérifie tout à fait: deux burgers dont un végé et idem pour les planches à partager.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

PECK 47

© Bernard Demoulin

Si comme moi, la récente mise en piétonnier vous donne l’envie de retourner voir ce qui se trame dans l’hypercentre, cette adresse est pour vous ! Peck 47, c’est un café d’inspiration new-yorkaise qui a ouvert ses portes il y a environ un an et demi dans la rue du Marché aux Poulets. Moribond il y a encore quelques années, cet axe a connu un véritable renouveau grâce à l’extension, en 2012, du piétonnier de la Grand-Place et à l’arrivée d’établissements hype tels que le Peck 47 ou son voisin le fish & chips Bia Mara.

« Nous avions envie de redonner des couleurs à cette rue en perdition! », confirme d’ailleurs Max, le très sympathique responsable du Peck 47. Et c’est un pari réussi! On se presse désormais sur les petites tables métalliques en terrasse ou dans les fauteuils cosy à l’intérieur pour savourer des œufs pochés parfaitement cuits, des ciabattas généreusement garnies et accompagnées d’un verre de soupe ou encore des gâteaux moelleux ainsi que des smoothies ultra-onctueux.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

MADAME CHAPEAU

© Bernard Demoulin

Véritable incontournable de la gastronomie bruxelloise, le stoemp est peu présent à la carte des établissements hype de la capitale. Ce plat populaire est cependant remis au goût du jour par un nouveau restaurant de l’hypercentre qui doit son nom à la statue de Madame Chapeau, située à 70 pas comme l’indique d’ailleurs un plan à l’entrée.

« C’est une manière de mettre Bruxelles en avant! Le stoemp, c’est le plat de tout bon Bruxellois de souche. En le revisitant, on relève le défi de la modernité qui consiste à mêler innovation et tradition. Le nom du resto est un autre clin d’œil au folklore bruxellois. Tous les jeunes ne connaissent pas forcément ce personnage de la pièce culte Bossemans et Coppenolle » , indique Jean-Christophe Wagner, l’un des deux patrons de Madame Chapeau.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

PRÉLUDE

© Stéphanie Lecocq

Très développé au Japon, le bento est une boîte à déjeuner qui se présente sous la forme d’un coffret compartimenté permettant de le remplir avec les bonnes proportions. C’est l’équivalent, dans une version beaucoup plus saine, de notre boîte à tartines.

En juin 2014, Sophie Pereira a misé sur ce concept pour son restaurant situé au coin de la rue Antoine Bréart et de l’avenue Jef Lambeaux, à Saint-Gilles. Son objectif : proposer un repas de midi équilibré, rapide et pas trop onéreux.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

LA POMPE

© Stéphanie Lecocq

Pour un bar qui propose de nombreuses bières au fût, s’appeler « La Pompe » ne semble pas bien original de prime abord. Mais dans le cas du café installé au carrefour de la chaussée de Waterloo et de l’avenue Adolphe Demeur, à deux pas de l’hôtel de ville saint-gillois, ce nom est plutôt super car il fait également référence au précédent commerce.

En effet, la vieille pompe à essence Texaco qui occupait autrefois les lieux a laissé la place à un nouveau bar branchouille pensé par deux amis, Jalal et Johnny. Après dix années d’expérience dans l’horeca comme barman, plongeur et gérant, les deux hommes voulaient créer leur propre établissement. Et personnellement, je trouve leur idée brillante. Tout d’abord parce que j’adore les lieux qui ont un passé, une histoire à raconter. Ensuite, parce que l’espace autrefois dédié aux voitures en manque de carburant est désormais une grande terrasse remplie de petites tables en métal expressément rouillé.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+

CHEZ FRANZ

© Pauline Deglume

Heureusement pour les lève-tard, Franz est là! Quand j’ai vraiment du mal à sortir de ma couette le dimanche, je me rends dans ce bistrot de quartier qui a eu l’excellente idée de servir ses brunches jusque 16h.

Gourmande, j’opte toujours pour le grand brunch (18 euros) qui comprend: café – jus d’orange ou prosecco – oeuf au plat – riz au lait – assiette de fromage et pain perdu. Une formule hyper classique, vous direz-vous! Certes, j’en conviens. Mais il y a une chose qui rend l’endroit incontournable à mes yeux: leur pain perdu qui est tout simplement divin. Je crois qu’ils le font tremper dans du sirop d’érable ou quelque chose dans le genre.

(LIRE LA SUITE…)

FacebookTwitterGoogle+